ARCC LYON Mont-Verdun

INSTRUCTION / EXERCICES SAR

 

1- GENERALITES

2- PROGRAMME 2018

3- EXEMPLE DE DEROULEMENT D'UN EXERCICE SAR (SAREX 05/2011)

GÉNÉRALITÉS :

 

Sur demande des PrĂ©fectures et aprĂšs aval du DĂ©partement SAR de la DGAC et de l'ArmĂ©e de l'air, l'ARCC organise chaque annĂ©e une vingtaine de « SAREX Â» sur le territoire national. Ces exercices de recherches et sauvetage d’une journĂ©e, placĂ©s sous commandement du CDAOA, permettent aux organismes dĂ©partementaux en charge de la Protection et de la DĂ©fense civiles de tester leur plan spĂ©cialisĂ© ORSEC relatif aux accidents d’aĂ©ronefs qui se produisent en dehors des plates-formes aĂ©ronautiques. Ils permettent de valider les concepts d’emploi et de faire coopĂ©rer tous les moyens de recherches terrestres et aĂ©riennes, notamment les hĂ©licoptĂšres de la B.A.A.P. (Brigade aĂ©rienne d’appui et de projection), de la Gendarmerie et de la SĂ©curitĂ© civile dans un contexte interministĂ©riel.

Des exercices internationaux mettent en vigueur les accords bilatĂ©raux et multilatĂ©raux, notamment en MĂ©diterranĂ©es occidentale (SAR MEDOCC) entre la France, l'Espagne et l'Italie.

PROGRAMME 2018

 

Le Calendrier du dĂ©partement SAR de la DGAC est paru courant fĂ©vrier 2018. L'ARCC Lyon  organise en 2018 les exercices nationaux dans diffĂ©rents dĂ©partements  (37-53-63-91-48-2A17-85-11-66-40-46-69-06-44-60-52-84).


L'ARCC LYON  participe Ă©galement en 2018 Ă  l'exercice (international) HIRONDELLE qu'il organise, DOUARAN organisĂ© par le RSC de Brest et aux exercices internationaux DAUPHIN organisĂ© par la PrĂ©fecture maritime de MĂ©diterranĂ©e, TRUCHA/MADRISAR organisĂ© par l'ARCC espagnol de MADRID, CERNIA organisĂ© par l'ARCC espagnol de PALMA DE MAJORQUE , GRIFONE organisĂ© par l'ARCC italien de POGGIO-RENATICO et SQUALO organisĂ© pars le MRSC


Le nombre d'exercices pour 2015 a Ă©tĂ© restreint aux dĂ©partements prioritaires pour permettre au centre de Lyon de conduire sa restructuration interne. Le rythme Ă  partir de 2016 devrait ĂȘtre d'une vingtaine par an.

EXEMPLE DE DÉROULEMENT D'UN EXERCICE SAR :

 

LE 29/09/2011 / SAREX 05 DANS LES HAUTES ALPES :

   

Il est 12h00 Ă  l’aĂ©roport de Nice-CĂŽte d’Azur ce jeudi 29 septembre.

 

BEECH 1900L’avion BEECH 1900  immatriculĂ© F-BXXX de la compagnie Air Verdun s’élĂšve au dessus de la piste 06 en direction de Paris Orly. Le bi-turbopropulseur  flambant neuf  emporte Ă  son bord 13 passagers de la succursale Cannoise de la Cola Compagnie Service pour une rĂ©union d’entreprise de deux jours Ă  Marne-la-VallĂ©e. AprĂšs une montĂ©e sans histoire, Ă©vitant les nuages bourgeonnant, l’appareil atteint son niveau de croisiĂšre et prend alors le cap direct vers le prochain point de report.

 

BEECH 1900 PAXTout va bien dans la cabine passagers, l’hĂŽtesse servira une lĂ©gĂšre collation dĂšs que l’extinction du voyant lumineux « ceintures Â» permettra aux dirigeants d’aller chercher leur tablette numĂ©rique jusqu’alors enfermĂ©e pour des raisons de sĂ©curitĂ©.

Pourtant, le commandant de bord du vol AV942 est inquiet. Le dossier mĂ©tĂ©o prĂ©voit la traversĂ©e d’un front trĂšs actif au dessus des Alpes. Heureusement, ce passage perturbĂ© ne devrait prendre qu’une dizaine de minutes et son bel oiseau gris se retrouvera ensuite en ciel clair jusqu’à destination.

 

BEECH 1900 PNT12h15. Les premiĂšres secousses se produisent, interrompant le service du personnel commercial suivies d’un martellement de la carlingue par des grĂȘlons de la taille d'une balle de tennis. A 240 KT, 400 km/h, ce bombardement devient vite  insoutenable pour les parties exposĂ©es au vent relatif. A 12h20,  l’indicateur du nombre de tours du moteur droit passe soudainement dans la zone rouge. Le pilote aux commandes rĂ©duit la puissance au minimum, lance un appel « MAYDAY Â»   et envisage les possibilitĂ©s de dĂ©routement vers un aĂ©rodrome adĂ©quat.

 

Carte logiciel SAR Thales12h28. Tous les passagers ressentent une sĂ©rie d’explosions. Le moteur gauche, maintenu au rĂ©gime maximum de puissance continue vient de rendre l’ñme. Le commandant de bord dĂ©clare alors une situation dĂ©sespĂ©rĂ©e, reprend l’appareil en pilotage manuel et entame un virage gauche pour tenter de rejoindre la plaine de la Durance et la piste du terrain de Gap-Tallard, seule possibilitĂ© pour lui de poser ses roues sur une bande de bĂ©ton minuscule oĂč des secours par voie routiĂšre pourront intervenir rapidement afin de porter assistance aux survivants Ă©ventuels.

 

A 12h30, Le bimoteur disparaßt des écrans radars et ne répond plus aux nombreux appels radiodiffusés sur les fréquences de détresse.

 

 

Voici le scĂ©nario retenu pour dĂ©buter l’exercice SAREX 05, dirigĂ© par le Centre de coordination de sauvetage aĂ©ronautique (ARCC) de Lyon au profit de la PrĂ©fecture des Hautes-Alpes et des unitĂ©s aĂ©riennes participant Ă  la mission de recherches et sauvetage (SAR) retenues pour l’occasion.


RCC LyonConformĂ©ment aux procĂ©dures, l'ARCC de Lyon est officiellement averti dĂšs la phase de dĂ©tresse. Il dĂ©clenche immĂ©diatement une opĂ©ration SAR auprĂšs de la Haute autoritĂ© de la DĂ©fense aĂ©rienne (HADA) et requiert des trajectographies du vol auprĂšs des centres de dĂ©tection et de contrĂŽle militaires (CDC) et des organismes civils. Quelques minutes aprĂšs, l’officier directeur d’opĂ©ration SAR (ODO) Ă  poste demande Ă  l’autoritĂ© prĂ©fectorale des Hautes-Alpes le dĂ©clenchement du plan  spĂ©cialisĂ© SATER phase BRAVO consistant en la mobilisation de toutes les unitĂ©s de recherches de renseignements ainsi que l’intervention des radioamateurs du dĂ©partement assistĂ©s de renforts en provenance de l’IsĂšre.

 

 

Malheureusement, les conditions mĂ©tĂ©orologiques fictives ne permettent pas d’utiliser les moyens aĂ©riens prĂ©vus pour Ă©pauler les recherches au sol sur le secteur.

Peu de temps aprĂšs,  les tĂ©moignages affluent de toutes parts vers la prĂ©fecture. Une cellule spĂ©ciale information vers le public (CIP) recueille les appels et tente de calmer l’angoisse des proches, simulĂ©s par les rĂ©servistes de la dĂ©lĂ©gation militaire.

 

L’animation de l’exercice prĂ©voit Ă©galement de diffuser des indices cohĂ©rents auprĂšs des unitĂ©s sur le terrain pour  tester le rĂ©seau de remontĂ©e des informations vers le centre opĂ©rationnel dĂ©partemental (COD) activĂ© pour l’occasion : tĂ©moins ayant vu, entendu, un appareil en difficultĂ© Ă  basse altitude. Toutes ces informations doivent ĂȘtre collectĂ©es,  centralisĂ©es,  analysĂ©es afin de resserrer le dispositif de recherches autour de la position prĂ©sumĂ©e du Beech 1900. La balise de dĂ©tresse est dĂ©codĂ©e mais pas encore localisĂ©e par les satellites. Inexorablement, la pression monte car chacun sait que les victimes encore en vie ne tarderont pas Ă  succomber Ă  la gravitĂ© de leurs blessures.

 

Vers 15h00 locales, une retransmission d’une position radar assez prĂ©cise permet enfin de dĂ©clencher la phase CHARLIE du plan SATER. Toutes les forces disponibles du dĂ©partement doivent fouiller l’intĂ©rieur d’un cercle de 5 km de rayon et plus particuliĂšrement le lit de la Rouanne en amont du village d’Ancelle. Des engins motorisĂ©s « quads Â» et motos « trials Â» parcourent tous les sentiers rĂ©pertoriĂ©s.  Pour ne pas perdre un instant, le service d’incendie et de secours (SDIS) fait converger vers l’entrĂ©e de la vallĂ©e les Ă©lĂ©ments du poste mĂ©dical avancĂ© (PMA) dans lequel seront enregistrĂ©s, stabilisĂ©s puis orientĂ©s vers les centres hospitaliers rĂ©gionaux, les blessĂ©s recueillis.

 

SUPER PUMA Treuillage15h50. L’amĂ©lioration des conditions mĂ©tĂ©orologiques permet enfin d’engager sur la zone de recherches le Super Puma de l’escadron d’hĂ©licoptĂšre 01.044 prĂ©positionnĂ© Ă  Orange. A 16h20, l’épave est localisĂ©e sur un promontoire rocheux escarpĂ©. Le treuillage du mĂ©decin du service de santĂ© des armĂ©es commence immĂ©diatement. Les radioamateurs, utilisant leurs dĂ©tecteurs 406 MHz, arrivent sur place et neutralisent la balise de dĂ©tresse reçue par le systĂšme SARSAT. Le bilan est lourd : 13 occupants sont blessĂ©s, 3 sont dĂ©cĂ©dĂ©s. Fait anecdotique : un retardataire doit sa vie aux embouteillages de la Promenade des Anglais qui ne lui ont pas permis d’embarquer sur le vol.


EC 145 SAG DIGNEDĂ©bute alors la phase de sauvetage. Un hĂ©licoptĂšre supplĂ©mentaire de la section aĂ©rienne de gendarmerie de Digne-les-Bains est dĂ©clenchĂ© par l'ARCC Lyon et mis Ă  disposition du commandant des opĂ©rations de secours (COS). Il se coordonne en toute sĂ©curitĂ© avec le Super Puma grĂące Ă  la radio de bord cristallisĂ©e sur 123.100 MHz. Les deux appareils effectuent de concert les nombreuses rotations  nĂ©cessaires pour acheminer les secouristes et Ă©vacuer vers le PMA, installĂ© dans la salle des fĂȘtes, les victimes maquillĂ©es et grimĂ©es au prĂ©alable par le SDIS.

 

 

                                                           A 18h30, tous les occupants sont finalement descendus dans la vallĂ©e pourĂȘtre ensuite, par conventionLIEU DU CRASH.1 d’exercice, convoyĂ©s au moyen d’ambulances du SAMU vers l’hĂŽpital de Gap. Conjointement, une chapelle ardente est Ă©rigĂ©e dans l’église du village ouverte par le Monsieur le Maire.

 

Vers 19h00, l’exercice est dĂ©clarĂ© terminĂ©. Le dĂ©briefing « Ă  chaud Â» peut commencer en PrĂ©fecture. Il sera suivi d’un autre complet trois semaines plus tard.


 

 

PMA ANCELLE

EC 145 DRAGON 38 SC GRENOBLE

 Dans la matinĂ©e, pour ne pas aiguiller trop tĂŽt les forces terrestres vers le lieu du crash, les hĂ©licoptĂšres DRAGON 38

de la SĂ©curitĂ© civile de Grenoble et RESCUE BJ du dĂ©tachement aĂ©rien de la gendarmerie de Briançon ont pu Ă©galement s’exercer Ă  la recherche visuelle et radiogoniomĂ©trique de l’épave.

 

EC 145 DAG BRIANCON

 

 

Cet exercice d’ampleur national, inscrit au calendrier de la DGAC ainsi qu'au Livre Bleu du CDAOA, a nĂ©cessitĂ© de nombreuses heures de prĂ©paration par le personnel de l'ARCC de Lyon afin de reflĂ©ter le plus possible la rĂ©alitĂ© mais Ă©galement pour garantir la plus grande sĂ©curitĂ© Ă  tous les participants.

Il aura mobilisé plus de deux cents personnes réparties à la fois sur le terrain et dans les différents centres opérationnels.

 

 


CARTE POSTALE SAREX 05

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce site est édité par du personnel de l'ARCC Lyon. Il n'a pas été avalisé officiellement par l'Armée de l'air. Les données y figurant sont placées sous la seule responsabilité du webmaster et ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de l'Armée de l'air.

Pour toutes remarques ou réclamations, priÚre de contacter le webmaster par courriel au rcclyon@gmail.com

 

 

Service gratuit et accessible Ă  tous

Créer un blog

Mise Ă  jour : 16/10/2018